ICSI

L’ICSI

La fécondation in vitro avec ICSI consiste en l’injection d’un seul spermatozoïde dans l’ovocyte.
L’ICSI impose une préparation spéciale des ovocytes et des spermatozoïdes.
La couronne de cellules qui entoure l’ovocyte est enlevée pour visualiser l’endroit où va se faire la micro-injection : c’est la « décoronisation ». La capacité des ovocytes à être fécondés est évaluée de manière plus précise. Seuls les ovocytes matures seront micro-injectés. Pour chacun des ovocytes, un spermatozoïde est choisi en fonction de son aspect et de sa mobilité. Sous contrôle d’un microscope, le biologiste maintient l’ovocyte avec une micropipette et, avec une autre micropipette, aspire le spermatozoïde sélectionné puis l’injecte à l’intérieur de l’ovocyte. Cette micro-injection est renouvelée pour chaque ovocyte fécondable. Les ovocytes sont ensuite remis dans une boîte de culture dans l’incubateur à 37°C et sous 5%de co2, pour les étapes suivantes. La fécondation est ici directement initiée par la technique. Les étapes suivantes sont identiques à celles de la fécondation in vitro classique, ainsi que les éventuelles complications. (Voir rubrique fécondation in vitro)

Le prélèvement chirurgical des spermatozoïdes.

Si le sperme ne contient pas de spermatozoïdes (azoospermie) et selon la cause de l’azoospermie, des spermatozoïdes peuvent être prélevés chirurgicalement dans les voies génitales masculines ou dans le testicule. Le prélèvement chirurgical peut avoir lieu le jour de la ponction (ICSI synchrone) ou préalablement à la ponction, les spermatozoïdes sont alors congelés (ICSI asynchrone).